Dans le cadre de sa pratique clinique en physiothérapie, Manon recourt à l’acuponcture à titre de moyen et d’outil pour diminuer rapidement et efficacement la douleur chez un individu. Un individu avec une douleur réduite pourra mieux tolérer le mouvement ou des exercices thérapeutiques. Que ce soit immédiatement après une blessure ou pour une douleur chronique, l’objectif principal demeure le même dans ces deux cas.

Les origines de l’acuponcture remontent à plusieurs siècles. Celle-ci augmente la production naturelle de neurohormones antidouleur dans le corps. Plus le corps compte de ces neurohormones, moins une personne ressentira de douleur. L’insertion d’une seule aiguille dans le cadre d’une session peut entraîner des effets bénéfiques!

Depuis que Manon a commencé à intégrer l’acuponcture dans sa pratique clinique il y a 10 ans, il est indéniable que sa popularité et son acceptation ont augmenté de façon considérable. Manon continue de se passionner pour ses origines anatomiques, ses indications multiples et ses effets secondaires quasi inexistants.

Si la douleur constitue une composante majeure des raisons vous amenant à vouloir une consultation en physiothérapie, Manon suggère que vous essayiez l’acuponcture. Votre plan de traitement peut ou non comprendre l’acuponcture; la décision sera la vôtre et la vôtre uniquement. Il est commun de ressentir un peu d’anxiété avant une première expérience avec l’acuponcture. La respiration peut considérablement diminuer la perception des aiguilles.

Pour de plus amples renseignements concernant l’acuponcture, Manon vous pointe vers l’établissement d’enseignement auprès duquel elle a suivi sa formation en acuponcture médicale, Acupuncture Canada, auparavant connu sous le nom d’Acupuncture Foundation of Canada Institute. Leur foire aux questions et leur section sur l’acuponcture 101 contiennent beaucoup d’information concise.